Se connecter
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Loango Art

N'Kondi, fétiche à clousLe rôle principal des statuettes à clous de Nkondi est de faire respecter les lois de la communauté.

Le MalafoutierLe malafoutier, c'est celui qui récolte le vin de palme.


Masque YombeLes masques royaux participent de manière active à l'exercice du pouvoir.

La maternitéLes maternités auraient été utilisées dans un culte associé à la fécondité féminine.

Loango Pratique

Simbou ViliArtiste congolaise, Simbou Vili est intimiste et festive, profonde et enivrante... elle promeut un répertoire adapté de thémes traditionnels ruraux de danses et de ballades folk.

Ecran principal Ecran principal > Les obseques du Roi (suite)

Les obseques du Roi (suite)

13 fichier(s) trouvé(s) - Vous êtes sur la page 2 sur 2






Départ pour le cimétière Tchibanga Banga
8621 clics

Groupe folklorique du Royaume Téké
8851 clics

Départ pour le cimétière Tchibanga Banga
8894 clics



     
La Princesse Julienne et ses deux enfants
10041 clics

   
 


 
Voir ma sélection

Loango Histoire

L'histoire authentique du Royaume de Loango

Galerie Photos


Les Obseques du Roi

Prince Moë Fouti-Loemba François et son Epouse, en compagnie de la Reine
Galifourou et du Ier Vassal du Royaume Téké



AG du 31 janvier 2008 à Bilala(suite)

M.Abiona, représentant du royaume Téké, 2° à partir de la gauche



Bikumbi

Bikumbi rites iniatiques en hommage au Roi Moe Taty 1er



Rois du Royaume de Loango

Moe Taty 1er à Franqueville, chez son neveu Moe Fouti-Loemba François, en 2001



Les obseques du Roi (suite)

Le Prince Moe Fouti Loemba François et son épouse Béatrice


Sondage

Press-Book

Le Musée régional Mâ Loango de Diosso revalorise et préserve l’héritage culturel du Congo Reportage © "Les Dépèches de Brazzaville" via Congopage

Le royaume de Loango, au Congo-Brazzaville, a de nouveau un roi
AFP, Brazzaville, 13 novembre 2000

La dynastie des Rois régnants au Royaume de Loango
Histoire et tradition, Simbou Vili

© 2007 Copyright Royaume de Loango - Bilala. Tous droits strictement réservés.