Se connecter
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Loango Art

N'Kondi, fétiche à clousLe rôle principal des statuettes à clous de Nkondi est de faire respecter les lois de la communauté.

Le MalafoutierLe malafoutier, c'est celui qui récolte le vin de palme.


Masque YombeLes masques royaux participent de manière active à l'exercice du pouvoir.

La maternitéLes maternités auraient été utilisées dans un culte associé à la fécondité féminine.

Loango Pratique

Simbou ViliArtiste congolaise, Simbou Vili est intimiste et festive, profonde et enivrante... elle promeut un répertoire adapté de thémes traditionnels ruraux de danses et de ballades folk.

Fétiches à clous Version imprimable Suggérer par mail
30-08-2007

Ces statuettes sont susceptibles de déclencher la mort, la maladie, la douleur, la folie.

Image

Les N'Kondi,
ces statuettes de forme humaine ou animale sont garnies de lames de métal ou de clous. Pour les créateurs des N'Kondi, le monde est une continuité dans laquelle la vie est juste une partie d'un Tout. Les statuettes sont le pont entre le monde des vivants et celui des ancêtres, entre le réel et le symbolique.

Intermédiaires obligés entre les humains et les divinités surnaturelles, entre la communauté et l’esprit des ancêtres, masques, statues et fétiches sont avant tout des symboles chargés de significations magico-religieuses.

Image

Chaque clou correspond à un litige pour le règlement duquel on a évoqué le pouvoir magique de l'objet. Conçue pour la communauté dont elle scelle les alliances, les pactes, les conciliations, ces statuettes prennent le nom de "nkondi", et doivent leur pouvoir à la charge magique enfermée dans le reliquaire à miroir par le nganga (féticheur).

Image

L'aspect du nkondi varie peu : il s'agit de guerriers, brandissant une arme ou mains posées sur les hanches. L'aspect terrible évoque évidemment les châtiments qui frapperaient les parjures.

Ces Fétiches de bois transpercés de clous de fer avaient le pouvoir d'éloigner le danger et les blessures et de renvoyer les mauvais sorts.

 

Loango Histoire

L'histoire authentique du Royaume de Loango

Galerie Photos


Les obseques du Roi (suite)

De gauche à droite : Moe Tchibassa Hélène, Moe Fouti Loemba Cécile et Me Fouti Loemba Julienne de la lignée Nkondi Tchiloangu



Famille Royale

De gauche à droite : Charly, Juliette, Hélène, François, Cécile Fouti-Loemba le 13 mai 1971



Famille Royale

De gauche à droite assise Moe Toukoula Marie (en noir) Grande soeur du Roi Moe Taty 1er, le 6 juin 1970.



Famille Royale

Moe François Fouti-Loemba, en 1993



Rouen avril 2010, Presentation Dictionnaire Vili
0 clics Présentation du Dictionnaire Vili par François Soumbou entouré du Prince sacrale Moë François Fouti-Loemba et de Moef Jean Robert Mountou
0 clics Présentation du Dictionnaire Vili par François Soumbou entouré du Prince sacrale Moë François Fouti-Loemba et de Moef Jean Robert Mountou

Présentation du Dictionnaire Vili par François Soumbou entouré du Prince sacrale Moë François Fouti-Loemba et de Moef Jean Robert Mountou, Prince


Sondage

Press-Book

Le Musée régional Mâ Loango de Diosso revalorise et préserve l’héritage culturel du Congo Reportage © "Les Dépèches de Brazzaville" via Congopage

Le royaume de Loango, au Congo-Brazzaville, a de nouveau un roi
AFP, Brazzaville, 13 novembre 2000

La dynastie des Rois régnants au Royaume de Loango
Histoire et tradition, Simbou Vili

© 2007 Copyright Royaume de Loango - Bilala. Tous droits strictement réservés.